Compte-rendu « Des livres et vos mots » du 13 octobre 2018

Publié le

Rentrée littéraire oblige, nous étions fort nombreux ce samedi. Ce fût un moment d’échanges et de partage très enrichissant. C’est avec grand plaisir que nous avons accueilli parmi nous 3 nouvelles venues, en la présence de Virginie, de Roelfine et Françoise de la médiathèque Françoise Giroud de Castries.  Etaient également présents nos deux fidèles lecteurs, Jean et Jacques, ainsi que nos inconditionnelles lectrices, Agnès, Jocelyne, Françoise,  Patricia (venue nous faire pt bisous) Myriam et Rose.

Et n’oublions surtout pas notre adage : nous avons le droit de (*) :

  • Ne pas lire/de sauter des pages/de ne pas finir un livre/ de relire/de lire n’importe quoi/ le droit au bovarysme/ de lire n’importe où/de grappiller/de lire à haute voix/de se taire.

(*) extrait de Comme un roman, de D. Pennac : les 10 commandements du lecteur

Françoise de la médiathèque de Castries a présenté :

  • «  L’ami parfait » de Jonas KARLSSON

Françoise a aimé ce recueil de quatorze nouvelles très courtes  dans lequel l’auteur décrit avec une écriture fluide et pleine de drôleries l’absurdité de certaines situations de la vie quotidienne ou chacun ne nous peut se reconnaître..

  • «  Dix sept ans» de Eric FOTTORINO

Françoise a trouvé ce livre dont l’écriture est fluide et facile à lire, très touchant et d’une grande sensibilité.

En partie autobiographique, l’auteur traite à travers ce livre de la vie d’une femme, de ses difficultés existentielles, ses souffrances, ses craintes. C’est un livre qu’elle définit comme étant de la part de l’auteur introspectif, très personnel.

 

JOCELYNE a visiblement beaucoup lu cet été, elle nous conseille :

  • «  Changer l’eau des fleurs» de Valérie PERRIN
  • « Tropique de la violence «  de Natacha APPANAH
  • « 5 femmes chinoises » de Chantal PELLETIER
  • « Chanson douce «  de Leila SLIMANI
  • « Sang famille «  de Michel BUSSI
  • « L’armoire normande » extrait de « t’en souviens mon Anaïs ?et autres nouvelles « de Michel BUSSI

Comique à loisirs, à lire impérativement un remède contre la morosité

  • « Photo de groupe au bord du fleuve » de Emmanuel DONGALA

Roman social et humaniste

  • « Un monde à portée de main »  de Maylis de KERANGAL

L’écriture est riche et simple à la fois.  L’histoire nous plonge dans le monde de  la peinture, du trompe l’œil et de l’art de l’illusion avec des détails foisonnants.

VIRGINIE

  • « Une putain d’histoire» de Bernard MINIER

L’histoire se déroule sur une île dont le nom est Glass Island. L’écriture est facile et foisonne de détails. C’est un récit sombre, jonché d’imbroglios,  de suspens et de mensonges. La fin est plus que surprenante. A lire impérativement

  • « Le parfum» de Patrick SUSKIND

Virginie nous le recommande particulièrement même si la réputation de ce roman n’est plus à faire. C’est l’histoire captivante d’un « nez » Jean Baptiste Grenouille qui se déroule à Montpellier et Grâce. Elle le définit comme étant un livre « olfactif », drôle et abominable à la fois

  • « Les gens heureux lisent et boivent du café » de Agnès MARTIN LUGAND s’en suit du même auteur avec les mêmes personnages «  La vie est facile, ne t’inquiètes pas »

L’histoire d’une femme qui vient de perdre son mari et sa fille dans un accident. Elle décide de s’exiler en Irlande. L’auteur traite avec beaucoup de finesse et de subtilité sa souffrance, ses doutes. C’est avec une écriture fluide, facile à lire qu’elle nous décrit la reconstruction de cette femme meurtrie.

  • « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une» de Raphaëlle GIORDANO

On pourrait aussi l’appeler à la « quête du bonheur ». Histoire délirante sur le coaching de vie. Livre rafraichissant, drôle qui a travers une certaine pédagogie se veut optimiste et divertissant.

 

JEAN: nous a fait également le plaisir de sa présence. A cette occasion il nous a communiqué  ses lectures mais surtout il s’est livré à nous-mêmes en nous présentant son premier roman. Nous le remercions pour son courage et l’encourageons dans sa démarche car ce n’est pas toujours évident de se « lancer » dans l’écriture, c’est se livrer un peu. Alors  n’hésitez pas à découvrir son 1er roman publié en 2018 qui est le 1er tome d’une trilogie

  • L’Odyssée d’un bricoleur fantasque » de Jean NODET

Ce sont les aventures d’un homme d’une quarantaine d’années en la personne de M. Cran qui affronte les situations les plus loufoques, les plus farfelues mais s’en sort toujours par sa roublardise et son sens de l’humour.

  • «  4-3-2-1 » roman de 900 pages de Paul AUSTER

Jean nous nous recommande particulièrement ce roman qu’il définit comme passionnant. C’est un véritable plaisir de lire l’histoire de la vie du petit fils d’un immigrant parti de Minsk pour aller vivre à New York. L’auteur décline l’histoire en quatre variations biographiques. Le personnage central est revisité à travers 4 scénarios  qui se déroulent pendant l’histoire américaine des fifties et des sixties.

  • «  Les huit montagnes » de Paolo COGNETTI

C’est l’histoire d’une rencontre entre deux garçons dont va naître une amitié. Le récit se déroule dans les alpages, avec une farouche description de ces forêts et de cet univers sauvage et vierge de tout. Vingt ans après ils se retrouvent dans ces mêmes montagnes avec leurs interrogations d’adultes. Jean le décrit comme étant un livre poétique et d’une grand humanité.

  • « My absolute darling» de Gabriel TALLENT

L’histoire se déroule dans le nord de la Californie. C’est le récit d’une jeune fille qui vit dans une famille totalement étriquée, et qui va lutter pour devenir elle-même et trouver sa liberté. L’écriture est talentueuse, le livre est  puissant et réalisme. La fin malheureusement difficile.

FRANCOISE que nous avons toujours grand plaisir à accueillir, était venue tout simplement nous écouter et échanger avec nous sur le choix de nos lectures

 

JACQUES  : notre fidèle des romans historiques a présenté :

  • « la France et l’indépendance américaine : l’histoire des ducs de Castries »

A travers ces écrits on prend conscience de l’importance de la famille de la Croix de Castries qui a été admise aux honneurs de la Cour à plusieurs reprises. Jacques nous rappelle que trois des membres de cette noble famille ont joué un rôle majeur dans la guerre de l’indépendance américaine. Un livre passionnant qui nous rappelle que le château de Castries appelé aussi « petit Versailles du Languedoc » est situé dans notre belle région et constitue un petit joyau.

  • ROELPHINE : nouvelle venue parmi nous, Roelphine nous a séduit par son profil très enthousiaste et son charmant accent hollandais. Elle a avoué lire le plus souvent en hollandais. Roelphine a présenté ses deux dernières lectures dont elle connait personnellement l’auteur.
  • « Een Woord»  de Frank WESTERMAN

Avant tout journaliste, F. Westerman a été témoin de la terreur de la guerre en Tchétchènie ainsi que dans d’autres pays. Dans ce livre, il traite la question des évènements terroristes actuels, et des multiples questions que se pose l’auteur afin de     lutter contre la violence terroriste. Comment  lutter contre le terrorisme ? La puissance de la plume, le poids des mots sont ils plus puissants que les actions ?  Les mots peuvent ils agir contre la terreur ?

  • La vallée tueuse” du même auteur

Livre passionnant traité comme un bon policier et qui s’appuie sur un évènement qui s’est déroulé le 21 août 1986 au lac Nyos au Cameroun où 1746 personnes et 3500 animaux domestiques sont morts en quelques minutes.

 

AGNES a aimé ce roman écrit à la 3ème personne

  •  « Ce qu’il advint du sauvage blanc  «  de François GARDE

Ce roman est tiré d’un fait réel. C’est l’histoire d’un jeune matelot français de 17 ans Narcisse Pelletier, abandonné sur une plage d’Australie. Celui est retrouvé 17 ans plus tard, par hasard par un navire anglais.

Agnés a aimé ce roman dont elle définit l’écriture comme étant « fouillée » et belle à souhait, d’une grande sensibilité et pleins d’émotions. Les mondes s’entrecroisent et les cultures s’entremêlent. Sur fond de querelles intestines, beaucoup de questions vont se poser sur l’existence passée de ce jeune homme au sein de la culture des aborigènes et sa future condition d’homme dans la société. Le roman vous tient en haleine comme un thriller

  • « La Faucheuse» de 1er tome pour jeune/ado de Neal SHUSTERMAN

Agnès a eu un coup de cœur pour ce livre dystopique. L’histoire se déroule dans le futur au sein d’une communauté de faucheurs chargée de réguler l’équilibre de la population. La description de cette communauté de castes où la lutte entre le bien et le mal est constante, amène le lecteur à se questionner sur notre propre existence.

 

MYRIAM notre amoureuse de la Chine a présenté 2 romans

  • « FIORDALISA » de Alain NICOLAIDIS

         1) L’occident             2) L’orient

Myrian a aimé cette écriture pointue et très recherchée. C’est une rétrospective sur l’invasion barbare traitée à travers les temps sur une période de 1200 ans ou sont relatés des faits réels et historiques. C’est une œuvre grandiose, d’une recherche absolue.

  • « N’ayez pas peur de la Chine» de Philippe BARRET

Myriam nous recommande ce livre dont l’écriture est magistrale et percutante. Il révèle de la part de l’auteur une grande connaissance de la Chine. A travers ce livre l’auteur fait une mise au point sur les aprioris  ou les préjugés que l’on peut avoir sur la Chine.

 

ROSE a proposé

  • « L’inespérée » de Christian BOBIN

Un hymne à la pureté et à l’Amour. L’écriture est pleine de poésie et de finesse.

  • « le sel de la vie» de Françoise Héritier

Histoire d’une amitié improbable entre deux hommes diamétralement opposés. L’écriture est fluide et le livre facile à lire.

  • « Comme le fleuve qui coule  « de Paulo COELHO

Recueil de textes déjà publiés par l’auteur et relatant les récits de moments de sa vie. Les réflexions ainsi que les interrogations de l’auteur nous amène à nous interroger sur nous-mêmes et sur la vie en général.

  • « Cher Monsieur M « de Herman KOCH

Histoire savamment menée par l’auteur ou l’on dénote une ironie grinçante tout au long de cette intrigue. C’est avant tout une satire du monde littéraire.

  • « La maison Golden» de Salman Rushdie

Le dernier livre de l’auteur. Les détails foisonnent, l’écriture est riche, belle. A lire sans modération.

Compte-rendu fait par Rose.

Une réflexion au sujet de « Compte-rendu « Des livres et vos mots » du 13 octobre 2018 »

    patriciasel9 a dit:
    24 octobre 2018 à 16 h 28 min

    Que de bonnes idées pour nos futures lectures et partages!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s