Compte-rendu du café-lecture « DES LIVRES ET VOS MOTS » du 13 juin 2020

Publié le

Étaient présents : Françoise, Maryline, Christine, Myriam, Katia, et Rose.

Notre citation :

« Si on savait quelque chose de ce qu’on va écrire, avant de le faire, avant de l’écrire, on n’écrirait jamais. Ce ne serait pas la peine.

                                                                                                    Écrire – Marguerite Duras

 

FRANÇOISE

  • « LE MIROIR DE NOS PEINES» de Pierre Lemaître

Françoise le définit comme étant « génial ». Une histoire qui vous tient en haleine. C’est le 3ème roman et le dernier roman d’une trilogie romanesque « Les enfants du désastre ». L’histoire se déroule en France en 1940. Louise, jeune fille jetée sur les routes de l’exode part à la recherche d’un frère dont elle ne connait rien. L’écriture est fouillée, les détails historiques foisonnent. L’histoire est palpitante. Livre à dévorer littéralement.

  • « SATAN ETAIT UN ANGE  » thriller/policier de Karine Giebel

Françoise a particulièrement aimé ce roman  qui raconte l’histoire de Paul, un riche avocat condamné par la maladie qui plaque tout et part à l’aventure,  et Paul autostoppeur. Leurs routes vont se rencontrer. A travers ce roman sombre, les deux hommes abordent la question du temps qui passe et les questions existentielles. Un road trip extrêmement bien mené.

  •  « FERMER LES YEUX » policier de Antoine Renand

Françoise nous recommande ce thriller qui vous procurera frissons et angoisses. C’est l’histoire d’un inspecteur de police à la retraite, d’un auteur  et d’une brillante avocate entièrement dévouée à la défense de son client. Elle est persuadée que celui-ci a été victime d’une erreur judiciaire et revient sur une affaire vieille de plus de 15 ans.  A ne pas lire tard le soir, nuit blanche assurée.

 

CHRISTINE

  • « CONTES ET NOUVEAUX CONTES de la montagne » de Miguel Torga

Christine nous recommande vivement ce livre de recueils écrit en 1939. Ces 45 nouvelles décrivent avec beaucoup de réalisme la dureté de la vie rurale des montagnes du Nord au Portugal. C’est avec une écriture très juste et  pointue que l’auteur nous décrit ce  monde hostile, clairsemé de peines et de quelques joies. Ce roman été censuré à l’époque par le régime politique en place. Afin d’exister il a été publié et imprimé au Portugal

  • « SOIE » de Alessandro Baricco

Christine définit ce roman comme étant la délicatesse et la douceur par excellence.    Les propos de l’auteur ne sont qu’Amour. Aussi doux que la soie.

L’histoire a pour point de départ les Cévennes en 1861. Dans ce roman d’une grande intensité l’auteur retrace le voyage incroyable de Hervé Joncour qui achète et vend des œufs de soie, de la Syrie, en passant par l’Egypte et bien d’autres pays. A la clef une belle histoire d’amour. A lire sans retenue aucune.

MYRIAM

  • « LE FLEUVE SECRET» de Kate Grenville

Le roman prend naissance dans les quartiers pauvres de Londres, puis terminera sa course en Nouvelle Zélande. A travers les multiples rebondissements de la vie d’un batelier, l’auteure nous invite à explorer nos limites. Kate Grenville dresse dans ce roman  une grande fresque historique sur la colonisation par les anglais de la Nouvelle Zélande. Myriam a aimé ce roman bien campé et décrit avec une extrême précision. L’écriture est fouillée, et une multitude de détails historiques nous aident à mieux comprendre les relations entre colons et aborigènes. Myriam nous invite à lire ce livre d’une grande sensibilité qui nous transporte dans un autre monde.

 

MARYLINE :

  • «  LE ROMAN DE MOLLY N.» de Sophie Carquain

Roman basé sur des faits historiques. Cette caricaturiste de Seattle n’a plus donné signe de vie depuis septembre 2010. Victime d’une fatwa, elle a intégré un programme de protection de témoins du FBI. L’auteur imagine alors la nouvelle vie de Molly N. et la fait renaître à travers son roman.

Maryline a trouvé ce roman particulièrement intéressant et fascinant à tout point de vue.

 

KATIA  que nous avons eu le plaisir de retrouver, était venue afin de partager nos lectures.

 

ROSE

  • « JE VOUDRAIS QUE QUELQU’’UN M’ATTENDE QUELQUE PART «  de  Anna Cavalda

Un livre divertissant à souhait. La lecture est fluide, le récit facile.

  • « GEAI »/« LA FOLLE ALLURE » / « TOUT LE MONDE EST OCCUPE »  de Christian Bobin poète et écrivain qu’on ne présente plus. Trois ouvrages qui font partie d’un ensemble de recueils écrits par C. Bobin  et qui s’imbriquent comme un puzzle. Des petits bijoux de littérature  à lire et à relire.
  • « PEAU NOIRE, MASQUES BLANCS» de Frantz Fanon médecin/psychologue et philosophe. Livre sur le colonialisme. Pour ceux qui veulent mieux comprendre la colonisation, ce livre est écrit avec beaucoup de finesse et de réalisme.
  • « JE SUIS LE MARIN DE TES YEUX» de Marc Alain Ouaknin

Un recueil de poèmes exprimés avec délicatesse, sensualité et d’une  extrême finesse. L’écriture est belle, légère et fluide. Des aquarelles de l’auteur illustrent chaque poème et l’on se noie alors dans un océan d’amour à chaque page. Une pure merveille.

  • « LE BAL DES FOLLES  » 1er roman de Victoria Mas. Prix Renaudot des lycéens 2019.

C’est un roman qui vous chamboule, qui vous attriste, vous révolte mais il ne vous laissera pas indifférent. Surprenant de réalité et de tendresse infinie, l’auteure nous bouleverse tout au long du récit. C’est un roman qui traite de la condition féminine au XIXème à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris.  On vit le quotidien d’un dortoir collectif de femmes aux diverses pathologies (ou pas). Car la Salpêtrière c’est aussi un endroit où les maris, les frères, les Pères laissent ces femmes devenues trop gênantes. On y croise, pour leurs recherches et expériences, Charcot, Jean de la Tourette, et bien d’autres. A lire impérativement.