Compte-rendu café-lecture « Des livres et vos mots » du samedi 10 octobre 2020

Publié le

Etaient présentes : Roselyne, Patricia, Maryline, Françoise Myriam et Rose

Petit message « Pour des raisons liées à la situation sanitaire actuelle, notre rendez-vous  mensuel a du être limité à peu de personnes. De belles lectures ont été proposées afin d’atténuer au mieux cette période difficile. Que les lectures proposées vous aident à  voyager !            Rose

ROSELYNE :

  • « Contes des sages de l’Inde» de Henri Gougaud

On le reconnaît à sa forme allongée et à son petit format. Ce livre regroupe plusieurs contes d’inspiration de l’Inde. Petit livre de chevet à la présence douce et discrète qui vous mènera vers une réflexion personnelle. Un livre à usage personnel à lire avec sagesse.

  • « Virelangues» : extrait de Marielle de Miribel, Médiadix, Expression orale.

On les appelle aussi « fourche-langue » ; Roselyne nous a proposé ces suites de mots

Ou jeux de mots qui  permettent d’acquérir une prononciation ou une diction agile. C’est avant tout  un exercice ludique.  Ces  mots difficiles à articuler vous réservent des surprises mais vous permettront certainement d’acquérir une meilleure élocution. Livre ludique à  lire tout en riant.

 

PATRICIA

  • « Le dernier Amour de Baba Dounia»  de Alina Bronsky chez Actes Sud

Patricia le définit comme un roman noir et parfois anxiogène. L’histoire se déroule dans les alentours de Tchernobyl après l’accident nucléaire où les villages se repeuplent clandestinement. L’auteur aborde des sujets aussi graves que la vieillesse, la solitude, les luttes intergénérationnelles mais avec tellement d’humour, de fantaisie et de légèreté qu’il en arrive à dédramatiser les sujets les plus graves liés à la catastrophe nucléaire.

  • « Today we live » roman d’Emmanuelle Pirotte

C’est l’histoire d’une  petite  fille juive confiée par un curé à deux soldats pendant la seconde guerre mondiale  lors de la contre-offensive. Ces deux soldats sont en fait deux SS  infiltrés. Malgré un sujet tragique, Patricia a trouvé ce roman palpitant et romanesque. A lire impérativement.

  • « La mère Morte » de Blandine de Caunes

Ce livre écrit par Blandine de Caunes, fille de Benoite Groult raconte la maladie d’Alzheimer dont sa mère souffrait. Elle y décrit tous les stades de la maladie.

Patricia décrit ce livre comme un livre bouleversant fort en émotions.

MARYLINE :

  • «  Le club des feignasses » de Gavin’s Clemente-Ruiz

Ce qui a intrigué Maryline c’est  le titre avant toute chose. Mais l’histoire est à l’opposé de ce qu’on pourrait croire. Cinq  personnes que rien ne prédisposait à se rencontrer, se retrouvent pour une chimiothérapie à des stades différents.  Traité avec beaucoup d’humour, ce sujet grave va vous divertir.  Les personnages sont attachants,   optimistes au possible. Un roman plein d’émotions et de tendresse.

  • « La bibliothèque des cœurs cabossés» de Katarina Bivald

C’est l’histoire de deux femmes très différentes qui correspondent par lettres depuis des années. Sara suédoise, décide de rencontrer Amy qui vit aux Etats Unis. Sa vie va être complètement bouleversée  lorsqu’elle apprend que sa correspondante Amy est décédée. Sa vie va prendre alors une tournure tout à fait  inattendue

 

MYRIAM :

  • « La reine du Sud » d’Arturo Pérez Reverte

Myriam nous a fait voyager dans le monde entier à travers les histoires rocambolesques d’une femme  d’affaire, Teresa,  femme trafiquante de drogue à la solde du cartel de Medellin.  C’est une femme redoutable dont l’intelligence et la vivacité d’esprit lui permettront d’affronter les pires situations. C’est un livre puissant .A lire impérativement

FRANCOISE nous a fait le plaisir de venir assister à notre Café Lecture afin d’échanger. Merci à elle pour sa présence et son écoute.

ROSE :

  • « Une famille comme il faut » de Rosa Ventrella

Rosa est une gamine rebelle, on l’appelle aussi la Malacarne qui signifie mauvaise chair, mauvaise graine. Elle grandit dans une famille d’un  quartier très pauvre de Bari en Italie. La misère et la violence sont présentes  au quotidien. L’auteure décrit avec beaucoup de lucidité mais aussi beaucoup de finesse le quotidien de ce quartier à travers cette famille dont l’amour lie les frères et sœurs. C’est surtout une grande histoire d’amour improbable entre deux adolescents.

  • « La femme de Gilles» de Madeleine Bourdouxhe

Ce roman a été adapté au cinéma ainsi qu’au théâtre. C’est un sujet classique pourrait on dire sur la passion amoureuse d’une femme pour son mari et les stratagèmes qu’elle va mettre en place afin de le garder.  Un livre plein d’émotions et de poésie qui décrit l’histoire douloureuse d’une femme dont le mari tombe amoureux d’une autre. L’écriture est belle, simple et empreinte de complaisance. Le récit est ponctué d’une certaine sensualité, limpide et très émouvante.